Vous trouvez, vous gagnez !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
Accueil Blog Comment valoriser sa candidature sans experience

Publié le 1 février 2017

Comment valoriser sa candidature sans experience

Comment valoriser sa candidature sans experience

Nous y sommes tous passés … Par la case départ. Oui, il a un début à tout. Sortie d’études, reconversion professionnelle, premier emploi.

Le problème c’est de bien amorcer le changement ! Nombreux sont les candidats qui se demandent comment valoriser leur peu d’expérience professionnelle, que ce soit dans un domaine nouveau ou à la sortie des études.

N’ayez crainte ! C’est possible. Tout d’abord, n’oubliez surtout pas que vous n’êtes pas le seul dans ce cas.

La question qui se pose à ce moment du recrutement est : comment passer le cap du premier entretien ? On sait qu’il faut ici passer par l’étape du CV.

 

 

Faites la différence avec un CV personnalisé et honnête

 

Pour une unique offre d’emploi, un recruteur peut recevoir plus de 200 CV ! Imaginez donc le temps passé sur un CV. Si vous voulez capter l’attention du recruteur, il faut savoir faire la différence en insérant une variable considérable que les autres n’auront pas. Vous tenez un blog ? Vous êtes un sportif de haut niveau ? Vous faites partie d’une association ? Dites-le !

Pour multiplier vos chances d’être repéré et obtenir un entretien, donnez un titre à votre CV (l’intitulé du poste visé généralement), et faites ressortir dans votre CV, les mots-clés récurrents des annonces que vous consultez. N’oubliez pas la maîtrise de l’informatique (sans doute plus à jour que les salariés en place dans l’entreprise), le permis de conduire, le BAFA ou la formation aux premiers secours qui constituent des atouts supplémentaires, surtout si vous disposez d'un véhicule. En clair, mettez-vous en avant !

Pour ceux qui trouveraient leur CV encore trop vide, vous pouvez rédiger une phrase expliquant en quoi vous êtes la personne idéale pour ce poste en citant deux ou trois de vos qualités.

 

 

Profitez de la notoriété de votre formation / établissement

 

Quel que soit votre niveau de formation ou les diplômes obtenus, détaillez votre parcours scolaire en commençant par le plus récent. Indiquez la date, la mention, les options suivies ou les cours clés, les projets tutorés, les intitulés de mémoire et pourquoi pas la note obtenue ou le rang dans la promotion. L’objectif est de montrer que vous avez acquis des compétences recherchées par l’entreprise pour laquelle vous candidatez.

Si votre formation / établissement bénéficie d’une certaine renommée ou est récompensé(e) fréquemment dans des classements, indiquez-le, cela pourra taper dans l'œil du recruteur.

 

 

Appuyez-vous sur vos expériences en milieu professionnel

 

Vous n'avez fait qu'un stage de découverte en classe de troisième ou travaillé dans un fast-food l’été dernier ? Certes, ces expériences ne rempliront pas votre CV, mais elles sont autant d’arguments pour prouver au recruteur que ces missions, même banales, ont développé certaines de vos compétences.

Ne dénigrer aucune de vos expériences car même si vous n'avez effectué que des tâches basiques, vous y avez forcément développé des qualités : sensibilisation aux réalités du monde de l’entreprise, régularité, autonomie, organisation, persévérance, travail en équipe … Si vous le pouvez, donnez des détails sur vos missions, chiffrés si possible : tâches effectuées, taille de l’entreprise, secteur d’activité…

Si au contraire, vous avez eu beaucoup de petits jobs, établissez une sélection parmi toutes vos expériences. Valorisez celles qui seront les plus pertinentes pour décrocher le poste visé.

 

 

Mettez votre vie personnelle au service de votre CV

 

Souvent négligée, la rubrique « Centres d’intérêt, expérience de vie personnelle » est pourtant une partie importante du CV, qui doit en dire long sur votre personnalité. Elle doit être à votre image et unique. L’idéal serait de ne pas pouvoir la trouver sur un autre CV. Alors bannissez les éternels « Lecture, cinéma, musique ». Si vous avez vraiment une passion, ne vous contentez pas de le dire, mais parlez-en plus en détail. Si c’est le cinéma, vous êtes plutôt blockbuster ou cinéma d’auteur ? Romance ou thriller ?

Si vous avez un hobbit plutôt original, rien de tel pour attiser la curiosité du recruteur. Expliquez de quoi il s’agit, qu’est-ce que cela vous apporte… N’hésitez pas à faire preuve d’opportunisme en réorientant votre passion en fonction du poste visé. Si elle est directement en corrélation avec le poste à pourvoir, évidemment c’est encore mieux !

Vous n’avez pas de hobbit qui puisse vous différenciez des autres candidats ? Renforcez l’intérêt du recruteur en montrant que ce que vous avez appris dans votre vie personnelle peut aussi être utile à  l’entreprise. Vous avez été membre d’une association étudiante ? Vous avez fait du bénévolat ? Vous avez animateur ? Mettez cela en avant pour montrer que vous y avez acquis des compétences, que vous savez travailler en équipe, êtes organisé(e) et débrouillard(e). Vous pouvez mentionner vos difficultés et les solutions que vous avez trouvées : cela montrera votre honnêteté.

Ne faites pas des paragraphes de 5 lignes non plus, soyez pertinent et cohérent. Le but est de montrer au recruteur ce que vous savez faire des choses et de lui donner envie d’en savoir plus.

 

 

Présentez vos niveaux de langue sur votre CV

 

Même si les langues n’étaient pas les matières où vous excelliez au lycée, ne supprimez pas pour autant cette rubrique de votre CV. Soyez honnête avec le recruteur, et avec vous-même. Spécifier toutes les langues que vous avez étudiées, votre niveau et idéalement votre score aux tests TOEIC, TOEFL ou Cambridge. Bannissez l’expression « Lu, écrit, parlé », qui ne veut rien dire. Préférez les références européennes entre A1 et C2. Si vous n’arrivez pas à évaluer votre niveau, évaluez alors votre pratique : occasionnelle, régulière, professionnelle, bilingue. N’oubliez pas de mentionner votre langue maternelle, autre que le français, cela fera peut-être la différence.

Si vous êtes un globetrotter, inscrivez vos séjours à l’étranger en précisant leur durée et leur contexte (stage, VIE, échange universitaire …). Décrivez en quoi ces immersions vous ont permis d’enrichir vos connaissances culturelles et qu’elles vous ont obligées à relever des défis !

 

 

Lorsque vous sortez des études ou que vous entamez une reconversion professionnelle, le recruteur sait pertinemment que vous avez peu d’expérience. Il cherchera alors à mesurer votre potentiel. Démarquez-vous grâce à votre personnalité, votre enthousiasme, votre envie, votre connaissance de la culture de l’entreprise et votre capacité à vous y intégrer ! On vous fait confiance, vous allez le décrocher ce job !