Vous trouvez, vous gagnez !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
Accueil Blog L'entreprise libérée : un nouveau modèle d'organisation

Publié le 24 novembre 2016

L'entreprise libérée : un nouveau modèle d'organisation

L'entreprise libérée : un nouveau modèle d'organisation

Traditionnelle, pyramidale, hiérarchisée, bureaucratique : voilà quelques-uns des mots définissant l’entreprise aujourd’hui. Les organisations cherchent de plus en plus des modèles alternatifs pour replacer l’homme au cœur de l’entreprise. « L’entreprise libérée », terme popularisé par Isaac Getz en 2009, symbolise une révolution managériale adoptée par de plus en plus d’entreprises françaises. Présentation de ce nouveau modèle organisationnel.

 

Entreprise libérée : Passer de l’entreprise « comment » à l’entreprise « pourquoi »

 

L’objectif de l’entreprise libérée consiste à supprimer la hiérarchie pour donner plus d’autonomie aux salariés et rendre l'entreprise plus performante. Ils peuvent s’organiser librement, par eux-mêmes, sans contrôle hiérarchique ou procédure à suivre. On parle alors d’ « entreprise pourquoi », l’important se situant dans l'objectif à atteindre, et non dans la façon d'y arriver.

 

Avec l’entreprise libérée, les salariés sont plus autonomes, responsables et engagés. La prise d’initiative individuelle et l'innovation collective y sont plus fortes, ce qui a pour conséquence de booster la performance de l’entreprise.

 

Mais avec la libération de l’entreprise, que deviennent les managers ? Au sens strict, il n'y a plus besoin de manager car il n’y a plus de pouvoir. Les salariés fonctionnent de manière autonome, en s’auto-dirigeant. Ils sont tout de même guidés par un « leader », choisi parmi eux, qui assume alors un rôle d'accompagnement en se mettant au service de tous.

 

Entreprise libérée : Ouvrir le champ d’initiatives des salariés

 

L’entreprise libérée permet à chaque salarié de s’organiser comme il le souhaite et de se responsabiliser. Cela peut être une source d’épanouissement et de motivation. Le salarié « libéré » sera plus proactif dans sa prise d’initiatives, non parce qu’on lui impose, mais parce qu’il est passionné par son travail et qu’il en a envie. Il donnera le meilleur de lui-même et exploitera son potentiel au service de l’entreprise.

 

La libération d’entreprise passe également par le développement du bien-être des salariés. En supprimant les contrôles hiérarchiques et en leur accordant plus d’autonomie et de confiance, l’entreprise instaure une qualité de vie au travail plus bénéfique pour les salariés, qui seront moins soumis au stress et à la pression.

 

Entreprise libérée : où en est-on en France ?

 

Bien que l’entreprise libérée fasse le succès de nombreuses entreprises Outre-Atlantique, elles sont encore rares à oser franchir le pas en France. Cette nouvelle méthode managériale est encore peu enseignée dans les écoles ou les formations. La plupart des dirigeants et entrepreneurs ne comprennent pas son fonctionnement ou ne connaissent pas les moyens pour la mettre en place. De plus, la transformation d’un modèle classique d’entreprise, à celui de l’entreprise libérée est long, de 3 à 5 ans !

 

Les entreprises libérées semblent donc vouées à rester minoritaires en France. Pour l’instant, car ce type d’organisation répond aux attentes de la génération Y et Z, qui bousculeront probablement le marché du travail dans les années à venir.