Vous trouvez, vous gagnez !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
Accueil Blog Parler en public : nos conseils pour être à l'aise à l'oral

Publié le 1 décembre 2016

Parler en public : nos conseils pour être à l'aise à l'oral

Parler en public : nos conseils pour être à l'aise à l'oral

Votre manager vous a demandé de prendre la parole à la prochaine réunion. Vous ne pensez plus qu’à ça depuis que vous êtes sorti(e) de son bureau car l’idée de vous retrouver seul(e) devant un public vous terrifie ? Pas de panique ! Soufflez un bon coup, woozjob vous donne plein de trucs et astuces pour impressionner votre auditoire !

 

Dépasser votre peur de parler à l’oral

 

Vous appréhendez de bafouiller, d’avoir un « trou » ou de perdre l’attention de votre public : rien de plus normal ! Etre à l'aise à l'oral n’est pas inné, il faut apprendre et surtout s’entraîner, encore et encore. Quel que soit vos études ou votre métier, vous serez à un moment ou à un autre amené à vous exprimer à l’oral. Faites-vous à l’idée et chercher les solutions les plus efficaces pour vous, afin que cela se passe le mieux possible le moment venu.

 

Votre auditoire ignore ce que vous ressentez, il ne peut que voir votre apparence et votre façon de parler. Tâchez d’avoir l’air serein, votre audience le croira certainement. Elle se concentrera alors sur les informations que vous lui donnez, et non sur le mot que vous répétez instinctivement à chacune de vos fins de phrases.

 

La première minute est primordiale (mais pas décisive, rassurez-vous) car c’est le moment le plus stressant. Respirez calmement et prenez votre temps. Focalisez votre attention sur les personnes qui vous inspirent le plus confiance dans l’auditoire ou qui vous paraissent les plus attentives. Si vous réussissez cette rude étape (promis, c’est la plus difficile), vous réduirez votre stress pour la suite de votre intervention.

 

Les règles d’or pour bien parler en public

 

Soyez concis et pédagogue

Rien de pire qu’ennuyer son auditoire lors d’une présentation, sous peine de transformer vos quelques minutes d’oral en une éternité. Pour capter l’attention du public, allez droit au but en ne gardant que deux ou trois idées fortes. Adaptez également votre discours avec un vocabulaire adéquat et des exemples « parlant ».

 

Prévoyez des notes synthétiques

On ne vous le dira jamais assez ! Même s’il est rassurant d’avoir ses notes sous les yeux, il n’y a rien de pire que quelqu’un qui lit sa présentation, le nez plongé dans ses feuilles. Optez pour une fiche synthétique avec le plan et les points clés. Rien de plus, de toute façon, vous savez de quoi vous allez parler.

 

N’apprenez pas par cœur

Le risque de mémoriser par cœur sa présentation, c’est que le moindre trou noir vous fasse paniquer et complètement perdre le fil de votre exposé. Le principal est de transmettre les points clés, pas le contenu exact de votre texte de préparation.

 

Travaillez votre voix

Quand on est mal à l’aise pour prendre la parole en public, on a la fâcheuse tendance à accélérer son débit de parole pour que ça se termine au plus vite. Mais plus on parle vite, plus on devient inintelligible. Ajouter à cela qu’on ne parle jamais assez fort, et c’est bon, tout le monde a décroché. Essayez de vous concentrer sur l’articulation, le débit de vos paroles et la modulation de votre discours pour mettre en valeur les informations à retenir.

 

Regardez votre public

Nous ne vous apprendrons rien, mais gardez à l’esprit que vous ne parlez pas dans le vide. Vous vous adressez bel et bien à un public. S’ils décrochent (bien qu’avec tous nos conseils ce ne sera bientôt plus le cas), regagnez son attention en portant un regard circulaire sur l'ensemble de l'assistance, et interpellez directement les participants. Vous éviterez par la même occasion de lire votre support de présentation, aussi beau soit-il.

 

Devenir un meilleur orateur

 

Avec le temps, vous gagnerez en assurance et pourrez améliorer votre discours. Travaillez notamment les silences, qui vous permettront d’attirer l'attention du public et d’éliminer vos tics verbaux (vous savez, les fameux « heu », « du coup », « donc » ...). Exercez-vous à occuper l’espace, pour ne plus vous cachez derrière le rétroprojecteur, et pensez à votre gestuelle. Enfin, faites participer votre audience, votre présentation n’en sera que plus interactive !

 

Le meilleur exercice pour voir où vous en êtes, c’est de vous enregistrer. Prenez votre téléphone ou une caméra, et parlez, par exemple, du dernier spectacle que vous êtes allé(e) voir. Réécoutez-vous en listant vos points forts et les éléments sur lesquels vous devez travailler. Vous vous rendrez compte qu’il y a une grande différence entre ce que l’on croit faire et ce que l’on fait réellement.

 

Dernière astuce : pour être le plus à l'aise possible et diminuer votre anxiété le jour J, mettez votre chemise préférée ou votre pantalon fétiche.

Même si vous êtes à peine prêt(e) pour votre présentation, soyez positif. De toute façon, vous n’avez pas le choix, il faut y passer. Après tout, ça n’est l’affaire que de quelques minutes. Vous en êtes tout à fait capable, ayez juste confiance en vous !