Vous trouvez, vous gagnez !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
Accueil Blog Turnover élevé : Pourquoi ? Se poser les bonnes questions

Publié le 3 février 2017

Turnover élevé : Pourquoi ? Se poser les bonnes questions

Turnover élevé : Pourquoi ? Se poser les bonnes questions

Le turnover dans les entreprises est un processus naturel. Le départ de salariés, aspirant à de nouvelles opportunités, et l’arrivée de nouveaux collaborateurs sont inévitables. Si le taux de turnover est faible, pas la peine de s’inquiéter. En revanche, s’il est anormalement élevé, il convient d’en rechercher les causes car c’est le signe d’un dysfonctionnement au sein de l’entreprise.

 

Le turn-over : indicateur RH important

 

C’est le taux de rotation du personnel, c’est-à-dire les mouvements d’entrée et de sortie des salariés au cours d’une période. Il est considéré comme un indicateur de la bonne santé de l’entreprise.

Il se calcule de la manière suivante : Turnover = (Nombre de sorties + Nombre d'arrivées) / Effectif global. Il varie de 0 à 100%, 0% signifiant qu’il n’y a eu aucun départ, ni aucun recrutement durant la période. Parmi les secteurs ayant le taux de turnover le plus élevé, on trouve le commerce, les technologies de l’information et de la communication, et la téléprospection.

 

Pourquoi réduire le turnover ?

 

Une rotation du personnel importante représente un coût pour l’entreprise, en temps et en argent. Elle doit en effet engager des ressources pour le recrutement, l’intégration et la formation du nouveau collaborateur. Le turnover peut également impacter le moral des salariés, qui doivent réinstaller un climat de confiance avec le(s) nouveau(x) collaborateur(s), et parfois assumer une charge de travail plus importante durant la transition.

Les difficultés de recrutement poussent les entreprises à fidéliser leur personnel et à améliorer leur image auprès du marché ou de potentiels candidats. Afficher un fort turnover indique forcément un mal-être des salariés dans l’entreprise, et détériore par conséquent la marque employeur. A cela, il faut rajouter le risque de perte de compétences, et surtout d’un transfert à la concurrence !

 

Quelles sont les causes d’un turnover élevé ?

 

Si l’entreprise affiche un fort turnover, ce n’est pas dû au hasard. Cherchez-en l’origine !

Les principales raisons qui poussent un salarié à quitter une entreprise sont les conditions de travail difficiles (inconfort, tâches répétitives, forte pression liée à la productivité …) et la mauvaise gestion des ressources humaines (erreur de recrutement, manque de perspectives d'évolution, salaire peu valorisé). Si le salarié ne voit pas son avenir professionnel dans l’entreprise, c’est peut-être le signe aussi d’un mauvais climat social, d’une mauvaise intégration, d’un manque de reconnaissance, de responsabilité, d'équité, de formation interne …

Enfin, cela peut-être tout simplement dû à un manque d’attractivité de l’entreprise ou de ses offres professionnelles par rapport à ses concurrents. Il faut alors travailler l’image de marque de la société, en externe comme en interne.

 

Quelles solutions pour remédier à un fort turnover ?

 

Il est inutile pour l’entreprise d’aspirer à un turnover zéro, ni de fidéliser l’ensemble de ses salariés à tout prix ! Il convient plutôt de créer une relation de confiance et d’engagement au sein de l’entreprise en répondant à leurs attentes, et en leur fournissant un environnement de travail favorable.

 

Cela commence dès l’intégration du nouveau collaborateur. Pour que le salarié se sente bien dans son travail et s’implique dans la vie de son entreprise, il est important qu’il se sente bien accueilli, écouté et valorisé. Il faut établir dès le début une relation de confiance avec celui-ci grâce à un management de proximité. Une solution efficace est d’organiser des réunions régulières, pendant lesquelles les managers se tiennent à l’écoute des sollicitations des salariés, et peuvent communiquer en toute transparence. Il faut donner au salarié le sentiment que ses demandes sont prises en compte, et qu’elles seront traitées rapidement et équitablement.

 

Autre critère important : la rémunération ! L’entreprise doit veiller à avoir une bonne politique de rémunération. Elle peut, par exemple, offrir un salaire légèrement supérieur à celui de ses concurrents ou octroyer des primes pour récompenser ses salariés. Cela peut aussi se traduire par des avantages en nature : tickets restaurants, voiture de fonction, smartphone …

 

Pour remédier à un fort turnover, l’entreprise doit davantage impliquer ses salariés en leur donnant plus de responsabilités, la possibilité de manager une équipe, de suivre des formations ou d’obtenir une promotion !

 

Last but not least : L’entreprise ne doit jamais oublier de féliciter ses salariés en valorisant le travail réalisé ou en transmettant les éventuels retours positifs des clients ! Les salariés s’en sentiront d’autant plus valorisés et impliqués dans l’entreprise.