Les « Toxic Handlers » : ces collaborateurs bienveillants, indispensables en entreprise

Aujourd’hui, le bien-être des salariés est au cœur des préoccupations. Gilles Teneau, ancien consultant en stratégie, constate d'ailleurs que certaines entreprises ne connaissaient pas ou très peu de problèmes liés à la souffrance au travail au sein de leur organisation. Leur point commun ? Elles comptent des « Toxic Handlers » au sein de leurs équipes.



Qu’est-ce qu’un « Toxic Handler » ?


Un « Toxic Handler », autrement dit « un porteur de souffrance », est un salarié, manager ou encore un consultant externe qui a la capacité de comprendre la souffrance d’autrui sans porter de jugement. Très à l’écoute, il est capable d’absorber les maux de son entourage et de trouver des solutions pour les atténuer. C’est une personne qui inspire la confiance et qui a généralement un rôle de confident auprès des salariés de l’entreprise. Les « Toxic Handlers » sont sensibles aux besoins de leurs collaborateurs et peuvent, dans certaines structures, faire office de passerelle entre la direction et les salariés de l’entreprise.


Il existe 3 types de « Toxic Handler » :

· Le porteur de confiance : il détecte les souffrances des personnes qui l’entourent et prend le temps de les écouter. Généralement, le porteur de confiance ne passe pas à l’action, il préfère garder ses distances.

· Le porteur de souffrance : très proche de son environnement, il écoute de façon attentive les souffrances des autres et s’implique très fortement pour leur venir en aide. Cependant, les porteurs de souffrance peuvent facilement sombrer (parfois jusqu’au burn-out) à force d’aider sans recevoir en retour.

· Le porteur de compassion : il possède les mêmes attributs qu’un porteur de souffrance à un détail près, celui de pouvoir encaisser la souffrance des autres sans la subir. Les porteurs de compassion font preuve d’une force de caractère importante.


L’importance du « Toxic Handler » en entreprise


Le porteur de souffrance est indispensable dans la sphère professionnelle, tant pour les salariés que pour l’organisation. Les « Toxic Handlers » sont optimistes et persévérants. Ils sont capables de faire preuve de résilience, autrement dit, d’avancer malgré les obstacles et d’être force de proposition pour dégager des pistes d’amélioration.Ils permettent aussi de créer du lien entre la direction et les collaborateurs en faisant office d’intermédiaire, et dans certains cas de médiateur.


Les entreprises ont tout intérêt à détecter les potentiels « Toxic Handlers » au sein de leur structure si elles souhaitent résoudre des problèmes en interne.


Devenir « Toxic Handler »


Pour être un « porteur de souffrance », il faut avant tout :

· Être doté(e) de qualités humaines : l’empathie, l’écoute, la bienveillance, la zenitude, la confiance, la prise d'initiative…

· Avoir une bonne santé mentale.

· Savoir gérer ses émotions pour ne pas se laisser submerger.

· Être capable de détecter les signes de souffrance au travail sans porter de jugement sur la personne qui les subi.

· Entretenir de bonnes relations humaines avec les collaborateurs et la direction afin d’avoir un rôle de médiateur(trice).

· Être convaincu(e) qu’il est possible d’être épanoui(e) sur son lieu de travail !


Les cours/formations de développement personnel sont fortement recommandées si vous souhaitez endosser le rôle d’un porteur de souffrance, notamment pour apprendre à mieux vous connaître, à gérer vos émotions et à développer votre altruisme.


Et vous, avez-vous le potentiel d’un « Toxic Handler » ?

woozjob, le premier site qui vous offre un Welcome Bonus lorsque vous trouvez un job !

Vous êtes CANDIDAT ?

recrutement@woozjob.com

Vous êtes RECRUTEUR ?

anais@woozjob.com

Tél. 06.31.91.02.64

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône YouTube