10 habitudes à changer pour trouver un emploi

Sur le marché de l'emploi, la concurrence est rude. Quand on sait qu’un recruteur passe en moyenne 6 secondes sur un CV avant de faire son choix, il faut se donner les moyens de sortir du lot ! Alors comment prouver à l’employeur que vous êtes son(sa) futur(e) collaborateur(trice) ? En évitant quelques mauvais réflexes et en mettant en avant ses atouts pour le poste.

1/ Envoyer un CV généralisé


Même s’il est tentant d’adresser le même CV à tout le monde pour gagner du temps, vous diminuez considérablement vos chances de décrocher un entretien. La clé n’est pas la quantité mais la qualité !

Pour personnaliser votre CV, reprenez l’intitulé de poste et faites-le tenir sur une page pour donner une vision d’ensemble à l’employeur. Analysez l’annonce point par point. Vous possédez une expérience similaire aux missions du poste proposé ? Mettez-la en évidence sur votre CV. Vous avez évolué sur le même secteur d’activité que l’entreprise qui recrute ? Présenter les qualités indispensables que vous avez acquises pour évoluer dans ce domaine. L’anglais est obligatoire pour le poste ? Soulignez le score obtenu au TOEIC. Pour un CV gagnant, n’oubliez pas de placer des mots-clés dans votre candidature lorsque que vous détaillez vos compétences et expériences.

2/ Faire l'impasse sur la lettre de motivation


Un recruteur ne s’arrêtera pas sur une lettre de motivation « vide », constituée de formules de politesse stéréotypées, de banalités ou de copier-coller. Au contraire, la lettre de motivation doit être percutante et apporter des informations supplémentaires à celles contenues dans votre CV : résultats, valeurs, missions convoitées... Votre envie de rejoindre la société doit transparaître clairement à travers celle-ci. Gardez également à l’esprit qu’elle pourra faire la différence à CV ou compétentes équivalent(es) ! Enfin, lorsque vous postulez, bannissez le conditionnel : soyez direct(e) et efficace. Pour plus de conseils, lisez notre article « Comment rédiger une lettre de motivation ? ».

3/ Ne pas diversifier ses canaux de recherche


Exploitez toutes les options qui s’offrent à vous lors de votre recherche d’emploi : réseaux sociaux, Internet, réseau personnel et/ou professionnel, cooptation, job dating, salons, agences pour l’emploi, conférences… Multipliez les opportunités d’échanger directement avec les employeurs et professionnels du secteur que vous recherchez. Sachez que plus de la moitié des offres d’emploi ne figurent pas dans les annonces, alors ne vous fermez pas de portes !

4/ Ne pas suivre ses candidatures


Vous envoyez des candidatures depuis plusieurs mois, mais vous souvenez-vous des dates d’envoi ou des missions proposées pour chacune d’elles ? Pas certain. Accordez une attention particulière au suivi de vos candidatures en tenant un tableau actualisé. Si demain un recruteur vous appelle, vous pourrez facilement retrouver à quelle offre il fait référence.

Grâce à ce suivi, vous pourrez relancer facilement l’employeur dans les temps. Une semaine après l’envoi de votre candidature, envoyez un court email ou téléphonez directement à l’entreprise pour vérifier que votre candidature a été reçue, réitérer votre intérêt pour le poste et établir un premier contact avec la personne en charge des recrutements.

5/ Baisser les bras ou perdre son objectif de départ


Les mois passent et vous n’avez toujours pas de retours positifs aux candidatures envoyées. Pas facile de rester persévérant(e) et motivé(e). Pour autant, ne vous découragez pas, rebondissez et poursuivez vos actions ! Plus vous les multipliez, plus vous améliorez vos chances de trouver un job.

N’attendez pas de remplir tous les critères d’une annonce pour postuler. Focalisez-vous sur vos compétences et vos soft skills, et non sur ce qu’il vous manque. De même, recentrez-vous sur votre objectif initial. Avec le temps, il arrive parfois de répondre à des offres d’emploi qui s’éloignent de plus en plus de ses aspirations, et pour lesquels il sera d’autant plus difficile de convaincre un recruteur ou passer l’étape de sélection du CV.

6/ Ne pas travailler son personal branding


Il est aujourd’hui essentiel d’avoir un compte sur un ou plusieurs réseaux sociaux professionnels, et de l’exploiter pour faire grandir son réseau. Pensez à le mettre à jour régulièrement en ajoutant vos dernières formations ou expériences. Postez du contenu pour montrer que vous êtes actif(ve) et accroître vos chances d'être contacté(e). N’oubliez pas vérifier votre messagerie vocale au cas où quelqu'un vous recontacterait.

7/ Ne pas s’intéresser à l’entreprise


Cela doit être l’une des bases de votre recherche d’emploi : se renseigner sur l’entreprise avant de postuler ! Quelques recherches sur Internet, sur les réseaux sociaux, le visionnage d’interviews collaborateurs ou la lecture d’articles de presse devraient vous permettre d’avoir une vision plus claire de la société, de ses enjeux, du secteur d’activité ou de la culture d’entreprise. Vous serez ainsi plus à même d’expliquer en quoi cette entreprise vous a particulièrement interpellée, et comment vous pouvez répondre à ses besoins par le biais du poste proposé.

8/ Ne pas préparer ses entretiens


Vous avez été recontacté(e) pour passer un entretien ! Bravo, c’est que votre CV a fait mouche auprès de l’entreprise. Il faut maintenant convaincre vos interlocuteurs en face-à-face ou par visioconférence. Pas question d’y aller les mains dans les poches. Pour mener correctement votre entrevue et maîtriser votre stress, préparer des questions sur le poste, les missions qui vous seront confiées, l’organisation au sein de l’équipe avec laquelle vous travaillerez, les produits/services vendus... Anticipez les questions qui pourrait vous être posées en établissant de courts argumentaires. Enfin, peaufiner votre pitch de présentation afin qu’il accroche l’attention de votre potentiel futur employeur dès les premières secondes de l’entretien. Pour plus de conseils sur l’entretien d’embauche, consultez notre article « 6 erreurs à éviter en entretien d'embauche ».

9/ Être passif(ve) pendant l’entretien


Pendant l’entrevue, prenez des notes ! Si vous ne le faites pas, cela pourrait donner l’impression à votre interlocuteur que vous n’êtes pas intéressé(e). En plus, elles vous permettront de rebondir plus aisément sur des points précis qui vous ont interpellés lors de la discussion.

Lors d’un entretien d’embauche, ne vous contentez pas de répondre par « oui » ou par « non ». Au contraire, développez vos réponses en vous appuyant sur vos recherches en amont, et montrez explicitement votre intérêt pour l’entreprise et votre volonté de l’intégrer.

10/ Oublier l’email de remerciement


Votre entretien ne s’arrête pas sitôt passé la porte de l’entreprise. Envoyez rapidement un email de remerciement pour l’accueil et le temps consacré à votre égard. Réitérez votre motivation par écrit, et marquez des points en proposant un « debriefing » de la rencontre : reformulez les idées fortes, reprenez les mots-clés mentionnés par votre interlocuteur, confirmez que vous avez pris note des éventuels conseils donnés durant la discussion…

En appliquant ces quelques conseils, vous aurez plus de chance de trouver un emploi. Si vous avez besoin d’aide, les consultants Woozjob vous accompagnent. Et si vous êtes recruté(e), vous touchez en plus un Welcome Bonus, une prime de recrutement équivalente à 35% de votre salaire brut mensuel.




woozjob, le premier site qui vous offre un Welcome Bonus lorsque vous trouvez un job !

Vous êtes CANDIDAT ?

recrutement@woozjob.com

Vous êtes RECRUTEUR ?

anais@woozjob.com

Tél. 06.31.91.02.64

  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Blanc Icône YouTube