Vous trouvez, vous gagnez !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
Accueil Blog Faire un CV : ordre chronologique ou inversé ?

Publié le 1 octobre 2015

Faire un CV : ordre chronologique ou inversé ?

Faire un CV : ordre chronologique ou inversé ?

Au moment de la rédaction d’un CV, une question se pose souvent dès les premières lignes : faut-il mettre les informations dans l’ordre chronologique, à savoir de la plus ancienne à la plus récente, ou l’inverse ? Les conseils de Woozjob.

 

Les avantages du CV anti-chronologique

 

En général, les recruteurs apprécient davantage l’ordre de présentation anti-chronologique.

S’il semble moins logique en terme d’habitudes temporelles (on remonte rarement le temps, excepté dans les histoires), cet ordre a cependant un avantage pratique considérable pour l’employeur : il gagne du temps. En découvrant en premier la dernière expérience professionnelle, ou la dernière formation effectuée, qui sont pour lui des éléments importants et stratégiques, il évite ainsi de descendre toute la liste du parcours… Liste qui peut parfois être longue selon le parcours du candidat. Car le recruteur ne passera rarement plus de trente à soixante secondes à examiner votre CV.

L’idéal est donc de placer les informations de la façon suivante, pour les expériences professionnelles par exemple :

  • 2008-2015 – Nom de l’entreprise – Poste - Lieu

Fonctions

 

  • 2006-2008 – Nom de l’entreprise – Poste - Lieu

Fonctions

 

  • Avril 2006 à Octobre 2006 – Nom de l’entreprise – Poste – Lieu

Fonctions

Etc.

 

Vous êtes étudiant ou jeune diplômé ? La formation, également présentée en mode anti chronologique, sera bien entendu la première partie à placer sur le CV ; à moins que pour le poste à pourvoir en question, il est demandé une première expérience professionnelle, que vous avez déjà.

Vous sortez d’une période de chômage, d’activité personnelle ou de voyage plus ou moins longue ? Attention aux vides, car ils se remarquent très facilement, surtout lorsqu’ils sont en dernier. Dans ce cas, n’hésitez pas à préciser ce que vous avez fait durant cette période (formation, projets personnels, etc.) : cela rassurera le recruteur sur le fait que non, vous n’avez pas passé une année sabbatique aux frais du Pôle Emploi, mais que vous avez « travaillé » sur des projets autres.

 

Rédiger un CV chronologique : les exceptions

 

Il peut arriver dans certains cas que le CV chronologique inversé ne soit pas le plus adapté : si votre parcours n’est pas des plus homogènes, et comporte des expériences professionnelles diverses effectuées dans des domaines différents par exemple. Ou si vous vous êtes reconverti en cours de parcours.

Dans ce cas, l’idéal reste la présentation du CV par compétences ; mais en essayant toujours, pour chaque compétence, de lister les expériences par ordre chronologique inversé.

Exemple :

VENTE

  • 2014-2015 – Nom du magasin - Lieu

Fonctions

  • 2005-2007 – Nom du magasin - Lieu

Fonctions

 

GARDE D’ENFANTS

  • 2012-2014 – Poste – Lieu

Fonctions

  • 2007-2010 – Poste – Lieu

Fonctions

  • 2003-2004 – Poste – Lieu

Fonctions

 

Dans tous les cas, penser « logique » sera un atout certain pour votre candidature : une structure réfléchie et adaptée à votre parcours et au poste à pourvoir multipliera vos chances d’être recruté ; à l’inverse, un CV désordonné reflètera l’image d’une personne plus désorganisée que méthodique et minutieuse !