Vous trouvez, vous gagnez !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
Accueil Blog Leader vs Manager : deux profils complémentaires

Publié le 17 mai 2016

Leader vs Manager : deux profils complémentaires

Leader vs Manager : deux profils complémentaires

 

Dans les discours et les travaux sur les organisations et les entreprises, certaines expressions phares reviennent fréquemment : « Il est important d’avoir un bon leadership », « Il est important d’avoir un bon management », ces deux affirmations sont récurrentes et mettent en lumière deux concepts clés : leaders et managers. Souvent employés à tort et à travers, parfois utilisés l’un à la place de l’autre, ces deux notions, bien que désignant toutes deux des dirigeants, présentent plusieurs différences sans toutefois être pour autant antagoniques.

 

Le patron informel vs. le patron formel

 

Désigné comme chef par le groupe, le leader guide les hommes par la force de caractère qu’il possède. Il motive et incite au travail. C’est en fonction des relations qu’il entretient avec les membres d’une équipe que ces derniers le désignent comme leur chef, lui octroyant ainsi une autorité informelle. Il influence les avis à travers le dévouement et la fascination qu’il inspire aux membres du groupe. Il propose des idées, prend des initiatives, prend les devants dans diverses situations.
Le manager quant à lui, est le dirigeant désigné par l’entreprise ou par l’organisation et reconnu officiellement comme tel. Son autorité est formelle et l’impose aux autres car c’est lui qui détient la responsabilité de la bonne marche de l’entreprise, de la réalisation des objectifs, de l’allocation des ressources. Il guide les activités et les diverses opérations de l’entreprise en attribuant les tâches à ceux qui doivent les exécuter en vue de maintenir une organisation solide.

 

Le visionnaire vs. l’organisateur

 

Au centre du groupe, le leader exerce une autorité qui est beaucoup plus orientée vers l’humain. Moteur de l’équipe, il propose, motive, et entraîne les troupes à sa suite dans l’atteinte d’une vision, celle qu’il a. Se concentrant sur l’avenir et ayant généralement une vision sur le long terme dans laquelle il tient compte de l’environnement social, il ne craint pas les changements, sait déléguer le pouvoir et s’intéresse au pourquoi en se fiant à son intuition. Flexible et en bon visionnaire, il oriente, développe des stratégies, stimule les hommes à vaincre tous types d’obstacles susceptibles de se dresser face à eux dans la réalisation de leur vision.

Le manager, désigné par la hiérarchie et plus rigide, s’intéresse par contre au comment, car il est un organisateur et a en charge l’atteinte d’un résultat exprimé à travers des objectifs précis et clairement définis. Son pouvoir est orienté sur les choses, et beaucoup moins sur l’humain. Le manager controle, impose, car soucieux des procédures et des règles, il priorise la stabilité et concentre ses efforts sur le présent. Basant essentiellement son raisonnement sur la logique pour son management, il se charge du plan, du budget, de la dotation en effectifs et examine attentivement le résultat obtenu par rapport au plan.

 

Le meneur et le dirigeant main dans la main

 

Les leaders peuvent être assimilés à des meneurs d’hommes, et les managers à des dirigeants d’hommes et garants de la hiérarchie formelle. Mais cette différence, bien loin d’en faire des adversaires, font d’eux des éléments complémentaires dans une entreprise. Etant à caractère rigide dans leur fonction, les managers ont le controle et ont tendance à ne pas tenir suffisamment compte de l’environnement social et de l’atmosphère au sein de l’entreprise. Contrairement aux managers qui sont à caractère flexible, et qui de cette façon ont la confiance des membres du groupe et arrivent à motiver ceux-ci pour rendre agréable l’atmosphère de travail. C’est par conséquent d’une entière collaboration et d’une véritable complémentarité entre leaders et managers que dépend le succès de toute organisation, d’autant plus qu’on peut être les deux à la fois.

 

Alors vous, êtes-vous plutôt manager ou leader ?