Vous trouvez, vous gagnez !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts.
Accueil Blog Quitter son emploi pour un autre : comment démissionner ?

Publié le 1 octobre 2015

Quitter son emploi pour un autre : comment démissionner ?

Quitter son emploi pour un autre : comment démissionner ?

Vous êtes à la recherche d’un nouvel emploi car le vôtre ne vous convient plus ? Avant de quitter votre poste actuel, attention à certaines contraintes à respecter, au risque d’être pénalisé ou d’être privé de certains droits. Explications.

 

Démissionner pour un autre emploi : attention au préavis

 

Si vous consultez des offres d’emploi alors que vous êtes actuellement en poste en CDI, le premier « détail » à vérifier sera la disponibilité demandée : à savoir, à partir de quand serez-vous disponible pour démarrer un travail dans la potentielle future entreprise. Car lorsque vous allez démissionner, un préavis obligatoire va être à respecter.

Ce préavis de démission peut varier d’une semaine à plusieurs mois selon :

- La convention collective

- Le contrat de travail

- Le poste (cadre, non cadre, directeur, médecin…)

Il ne peut être dispensé, sauf autorisation (si possible écrite) de l’employeur.

 

Démissionner de son emploi : attention aux allocations chômage

 

Sauf pour certains rares cas de démissions, il faudra également prendre garde à être sûr de bien être recruté par le futur employeur, et demander ainsi une promesse d’embauche AVANT de démissionner.

Car si vous démissionnez sans reprendre un nouvel emploi, vous ne pourrez avoir droit aux allocations chômage : le Pôle Emploi considère ainsi qu’il s’agit d’une perte volontaire d’emploi, et ne pourra réexaminer votre situation que 121 jours minimum (soient 4 mois) après la date de la démission.

 

Quitter un CDI pour un CDD 

 

Le cas du départ d’un poste en CDI vers un CDD est un peu plus délicat que l’inverse : pour avoir droit, après la fin de son CDD, aux indemnités de chômage, le demandeur d’emploi doit avoir effectué au moins 91 jours ou 455 heures de travail depuis la date de sa démission. Autrement dit, si vous quittez un CDI, préférez un CDD d’au moins 5 mois pour être sûr d’avoir des allocations à la sortie.

 

Démissionner d’un CDD : est-ce possible ?

 

Démissionner d’un emploi en contrat à durée déterminée n’est pas possible, sauf à une condition : si vous quitter votre poste pour un emploi en CDI. Cela ne sera d’ailleurs pas considéré comme une démission mais comme une « rupture anticipée de CDD ».